TAMTAM MAGHREB

TAMTAM MAGHREB

TUNISIE ALGERIE MAROC
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   
Partagez | 
 

 Un hymne à la paix et a l amour .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
NAHLALINA
ADMINISTRATEUR
ADMINISTRATEUR
avatar

Féminin
Nombre de messages : 11235
Age : 46
Localisation : France
Date d'inscription : 21/05/2009

MessageSujet: Un hymne à la paix et a l amour .   Lun 13 Mai - 16:02


La projection du vidéoclip en avant-première samedi dernier à la salle El-Mougar en présence de la ministre de la Culture et des services consulaires arabes, en particulier libanais, a ressuscité, l’espace de quelques minutes, la stature emblématique de Warda El Djazaïria devant ses nombreux fans qui tenaient à découvrir le dernier titre de la diva.

Aquelques jours du premier anniversaire de la disparition de la grande dame du chant oriental arabe qui a légué à la postérité une œuvre inoubliable pour sa beauté artistique incontestable qui aura marqué des générations d’Algériens auxquels elle destinait principalement les paroles de son chant langoureux et singulier, celle qu’on appelait affectueusement « La princesse du tarab » nous revient avec une de ses dernières interprétations intitulée « Eyyam » sous la forme d’un vidéoclip dont le projet d’enregistrement fut conçu à partir de l’année 2009 par la chanteuse dont le vœu le plus cher était d’apporter sa contribution à la célébration du cinquantenaire de l’indépendance.
La projection du vidéoclip en avant-première samedi dernier à la salle El-Mougar en présence de la ministre de la Culture et des services consulaires arabes, en particulier libanais, a ressuscite, l’espace de quelques minutes, la stature emblématique de Warda El Djazaïria devant ses nombreux fans qui tenaient à découvrir le dernier titre de la diva. La chanson que Warda a décidé de produire sous la forme d’un single grâce au concours d’un jeune réalisateur algérien Mounès Khammar est le résultat d’un long travail de réflexion autour du thème des aspects visuels de l’œuvre par ses concepteurs, dont toute l’équipe était présente durant cette soirée pour la présentation du clip suivie du making-off. Ces derniers ont exprimé leurs vifs remerciements aux divers sponsors algériens ainsi qu’aux cadres du ministère de la Culture et le soutien apporté par l’Agence Algérienne pour le Rayonnement Culturel. Le projet de cette courte production qui a nécessité les efforts soutenus par toute une équipe qui s’est attelée à la tâche de la réalisation en donnant le meilleur d’elle-même, fut officiellement validé en 2010 avec un story-board auquel Warda avait apporté ses idées et ses précieux conseils comme une dernière volonté de le faire aboutir et le tournage a pu commencer en avril 2012 avec des plans où devait apparaître la chanteuse qui entre-temps est malheureusement décédée le 17 mai. La projection du vidéoclip aura permis de raviver dans l’esprit de l’assistance le souvenir de l’interprète qui chantait avec une voix mélodieuse les paroles d’une chanson qui est un véritable hymne à la paix, l’espoir, la sagesse et l’amour, paroles qui sonnent comme un simple adieu physique à son public algérien qui l’avait adulée pendant toute une carrière riche en albums à succès, une voix chaude au timbre particulier qui avait bercé ses milliers d’admirateurs dans tous les recoins du monde arabe. Le clip en question part d’une idée originale de montrer l’artiste sous la forme d’une animation remarquablement réalisée par des spécialistes en infographie et autres dessinateurs qui se seront ingénier à travailler sur des milliers de croquis représentant la chanteuse en train de chanter, dessins animés conçus et réalisés d’après une technique spéciale et qui sont incorporés dans des décors réels de prises de la ville, du port d’Alger, du jardin Saint-Raphaël, de la vallée de la Soummam et de Bejaia. Parallèlement à l’écoute de cette interprétation posthume qui se voulait vivante, le spectateur pouvait suivre trois histoires qui se mêlent d’une manière artistique au contenu du texte de la chanson. Ce sont de courtes histoires qui relatent dans l’ensemble tous les ingrédients historiques au fil des générations et du temps de la société algérienne depuis la guerre de Libération nationale aux années post-indépendantes. Les acteurs jouent sur de petites fictions qui relatent avec un certain symbolisme l’histoire de deux combattants algériens qui se retrouvent par hasard après des années perdues et qui s’étaient autrefois retrouvés dans les maquis où l’un d’entre eux fut mortellement blessé et sauvé par son compagnon de route. Pendant que les paroles de la chanteuse s’égrènent lentement à l’écran on voit l’univers tourmenté d’une mère avec sa fille qui vit un conflit de génération, puis on suit l’histoire d’un artiste et de sa famille qui sont en pleine brouille conjugale du fait que son épouse l’ait choisi contre l’avis de ses parents. Ce dernier quitte la maison pour rejoindre une gare où il rencontre une petite fille qui lui rappelle son enfant et la douleur de la séparation lui taraude le cœur au point où il décide de retourner chez lui.



Lynda Graba ;El Moudjahid.
Revenir en haut Aller en bas
 
Un hymne à la paix et a l amour .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un hymne national est il utile?
» Vidéo de l''horchestre d''harmonie de la PP (gardien de la paix)
» L'air du vent (chanson de la Paix et du Respect)
» La BF des Gardiens de la Paix le 18 novembre à Lailly en Val

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TAMTAM MAGHREB :: WARDA EL DJAZAIRIA :: LES MAGAZINES-
Poster un nouveau sujet   Sauter vers: